Leçon d'anatomia



Aquesta cançon que séra ua leçon d’anatomia
Non pas, n’ac crejets pas, entà eths qui non son pas pron riches tà pagar’se las
Mes justament entà eth dreit qui en son tròp
Tà crejer aver eth dreit d’estar eths mes hôrts.

Aqueste brabe monde qui crompan le canpanha
Hican brabant en ‘a cor tà hèr color locala
Mes qui deth premèr dia qu’arriban en’th païs
Hican beth panèu : « Propriété privée ».

Premèra leçon : Era vaca
Ua vaca caga sovent sus eth camin
En tropeth sus la rota que hè boishons
Vedèra sovent la neit en desvelhar eth quartièr
E en plus qu’a un mascle sovent pas plàn aimable.

Répic :
Ah ! que c’est beau, que c’est beau la campagne
Pourvu qu’on ne se mouille pas les pieds
Ah ! que c’est beau, que c’est beau la campagne
Pourvu qu’on soit bien calfeutré.

Aqueste brabe monde qu’an bastit en un cam
E botat bèra muralha tà hèr coma en un ranch
Non vôlen pas comprener qu’entà’th naveth vesin
Estar en’ths cams tot dia qu’ei ganha’se la vita.

Segonda leçon : Era poralha
Eth poth qu’ei un animau refractaire
Qui canta tostems a l’^ra deth sorelh
E no’m parletz pas d’aucalha ci tapôc de porrotalha
Qui hèn plàn mes de brut qu’ua manif de gauchisalha.

Répic :
Vivre au milieu des autochtones c’est quelque chose d’excitant
Ça donne des sensations, on imagine le bon temps
Quel dommage qu’ils gâchent tout avec leur modernisme
Ensilage-choucroute, engrais et carburants.

Troisièma leçon : Eth païsan
Aquerô qu’ei un animal de mes en mes rare
Sustot a l’estat saubatge
Qu’ei entenut a diser qu’en i aurèn qu’is planhen
E mema i aurè lôcs on herèn politica.

Répic :
S’aquesta cançoneta e la trobatz drin trufandèra
Digatz-ve plàn que s’ei estada inventada
Qu’ei empomo qu’exista eth monde de qui parla
E que seràn lèu mestres se hem pas qu’en arrider.

Fermer