Au début de la vie

Au début de ma vie
Lorsque j’avais vingt ans
A mon âme ravie
Et mon cœur palpitant
Comme un doux son de lyre
Qu’un ange fait vibrer
Tout pour moi semble dire
Enfant il faut s’aimer
Les oiseaux chantaient, pour moi, douce chose,
Les grands bois parlaient
Les blés frémissaient pour moi, soupiraient
Les lys et les roses
Qu’il est doux le printemps (bis)
Quand on a vingt ans. (bis)

Je chantais plein d’ivresse
Je chantais nuit et jour
Cherchant cherchant sans cesse
A mener mon amour.
Qu’as-tu donc fait ma mère
De ton premier baiser
J’ai compris que sur terre
J’étais fait pour pleurer
Tout est bien fini
Ce n’était qu’un rêve
Mon bonheur a fui
Mon cœur est meurtri
Que ma vie ici
Tristement s’achève
A quoi sert d’aimer (bis)
S’il faut oublier (bis)

Loin des plaisirs du monde
Je suivrai mon chemin
Comme une bête immonde
Fuyant tout être humain
A la coupe de vie
Source de tant d’erreurs
Je n’ai bu que la lie
Mélangée à mes pleurs
Quand je m’en irai seul au cimetière
Soupirs et regrets je ne laisserai
Quand je dormirai sous la croix de pierre
Qui viendra pleurer (bis)
Qui viendra prier. (bis)

Fermer