L'Africaine

Loin des champs habitait une jeune africaine
Ayant de grands yeux noirs, d'un éclat sans pareil
Les mains jointes priaient, tout comme une chrétienne
Les yeux levés au ciel, adorant le soleil.

Je fus saisi d'amour en la voyant si belle
Que je lui proposais de traverser la mer.
Moi je suis bien ici, alors, répondit-elle
Monsieur retirez-vous, moi je reste au désert.

Pourquoi rester ici charmante jeune fille
Vous vivez sans plaisir sous ce soleil brulant,
Je veux vous amener, car vous êtes jolie,
Je vous vous faire voir un pays si charmant.

Pourquoi rester ici, dans ce sombre esclavage,
De l'ingrate patrie du ciel Ab del Kader,
Partez donc vous d'ici, répond la fille sage
Et vous ne verrez plus la fille du désert.

Votre or et vos bijoux ne charment pas ma vue,
J'aime mieux vivre en paix sur ce sol africain
Que d'aller parcourir vos villes corrompues
Ici en travaillant nous gagnons notre pain.

Pourquoi changerions-nous l'ordre de la nature
Créé par le Très-Haut qui guide l'univers,
Fuyez donc ce pays, moi je vous en conjure
Et laissez vivre en paix la fille du désert.

Fermer