Colin

Un berger nommé Colin
Avec sa bergère
S'en allait tous les matins
Sur les bords de la rivière
S'en allait garder son troupeau
Tous les deux sur le bord de l'eau
Sur les bords de la ladéridéra
Sur le bord de la déridéra
Sur le bord de la rivière.

La bergère dit à Colin
Colin si tu n'es pas sage
Tu t'en viens tous les matins
Dans mon pâturage
Si quelque berger parmi nous
Quelque berger qui fut jaloux
Et qui fut la ladéridéra
Et qui fut la déridéra
Pour le dire à ma mère.

O si ta mère le savait
Charmante maîtresse
Elle s'en réjouirait
Sachant ma richesse
Ton héritage me convient
Il faut le joindre avec le mien
Et Colin la ladéridéra
Et Colin la déridéra
Et Colin la caressa.

Que diront-ils tous mes parents
Si par aventure
Si au bout de neuf mois de temps
S'élargit ma ceinture
On me dira que j'ai badiné
Avec le berger Coliné
Que j'ai fait la ladéridéra
Que j'ai fait la déridéra
Que j'ai fait la folie.

Fermer