Fandango des Pyrénées

Un Basque rencontre un Bigourdan,
Un Béarnais voit un Catalan,
Aussitôt leurs amitiés se lient,
Les voilà qui parlent du pays.
Ne se connaissant ni Dieu ni d'âme,
Les refrains de chez nous ils entament.
L'accent du terroir ne peut tromper,
Ce sont les fils des Pyrénées.

Refrain
Qu'ès de noùste, Qu'ès de càsa,
A la bets maynàt canta dab jou
S'ès de noùste, s'ès de càsa,
Qué counéches era mia cànsou.
Louégn de noùste, louégn de càsa,
Et plasé qu'ey mes gràn per segu
Montagnols qu’em cantà qué hém,
E sé bos, you qué cànti dab tu.

Moi je suis natif du Canigou
Perpignan c'est la reine chez nous
Moi c'est de Bagnères que je viens
Qui se niche à  quelques lieues d'Aspin
Le Palois renchérit aussitôt
Je viens des bords du gave de Pau
En bas de la Rhune moi je suis né
C'est St Jean de Luz qui m'a bercé.

Ils évoquent, l'un, le fandango
La partie de pelote à  Cambo
L'autre dansant la péilha d'et gat
Ou crabè lorsqu'il était maynat
Lui les ballades en haut des pics
Ou bien les fêtes d'et nouste Henric
Celui-ci muletier tout enfant
Ou la sardane entre catalans.

Dernier refrain :
E sé blem qué cantéram toustem.

Fermer