Le chant du Gave

Version Bigourdane de Georges Dupierris ancien Maire de Lourdes


Là-haut èt bèt aouilhé
Se désbéillé en cantan
Ta cassa l’aouéyé
Attaque u beroy chant
Et Gabé l’arrespoun
Dét houns déra balée
Et sué chant sé counfoun
Dàb et dét bèt aouilhé.
Lou gloù, lu ru lù, lu ru gloù,
Ataou canta ét nousté Gabé
Tra là, la ra là, la ra là,
Ataou canta ét jouén pastou
Lou gloù, lu ru lù, lu ru gloù,
Pénsan à sou béroy amou.
Bèt Gabé, cour, canta béroy aouilhé.

Eras néous que s’en ban
En temps de primabéra
Et loù Gabé machan
Bàcha tara ribère
Décab at nousté Lourdos
Déts haouts mouns qué débara,
En saoutan lous garrocs
Per de béras cascadas.
Lou vloùm, lou rou loù, lou rou vloùm
Courne ét Gabé, nousta youenessa
Ho oh ! lo ro lô, Ho oh oh!
A proubat sou béra hardiessa,
Lou vloùm, lou rou loù, lou rou vloùm
En rugby, démoura mestressa
Prémès, gouyats ; t’ats championnats.

Dét nousté Gab blu
Se parle héra louengn,
Qu’ey héra counégut
Per déla nouste couéngn.
Ets miliès d’estrandyès
Que biénen escouta
Aquera graba vouets
Quious incita à Préga.
Ou ou, ou ou ou, ou ou ou,
Préga, préga enta’ra patz
Lig ding, li ring ling, di ring ding,
Préga, t’arresta’ts coumbats
Ou ou, ou ou ou, ou ou ou,
Et que touts siam saoubats.
Gabé blu, cola, sén t’arresta
E jamès nou céssés dé canta.


Final :
Qué biés déras mountagnas,
Déras néous, déts ayous,
E qu’as, péras canpagnas,
Adaguat éras flous.
O Gabé capricious,
O Gabé tant aymat,
Qu’es enta’ras nacious
U gatdyé d’amistat.

Version Bigourdane de Georges DUPIERRIS-ancien Maire de Lourdes-

Fermer