Miren

Francis Jammes

Miren a dit à son berger (bis)
-« M'ami veux-tu que je te donne
Mes yeux pour tant que je vivrai ?
Tu veux mon cœur ? Te l'abandonne. »

Et Paquito lui a souri (bis)
De tout l'amour qui se dévoile.
Dans la montagne il est parti.
Son œil brillait comme une étoile.

En août le berger descendra (bis)
A Cantaoù qui est en fête,
La veste rouge sur le bras
Pour saluer sa bergerette.

Il vivra seul sur les hauteurs (bis)
Aux temps où les troupeaux pacagent.
Il se taira, mais dans son cœur
Fera souvent un beau voyage.

Joyeux, il part de grand matin (bis)
Les yeux fixés sur le village.
Le cœur de l'autre, à mi-chemin,
L'attend déjà dans le bocabe.

Le tambourin bourdonnera (bis)
Il conduira sa fiancée ..
Guêtre de laine, il dansera
Jusqu'à la nuit à l'Assemblée.

Puis, de sa main montrant le toit (bis)
Où ont aimé tous ses ancêtres :
-« Miren, tu règneras chez moi ! »
- « Et Paquito sera mon maître ! ».

Fermer