L'orphelin du hameau

Un pauvre enfant assis sur une pierre
Tout en pleurant demandait du secours,
« Et, disait-il, soulagez ma misère
N’oubliez pas l’orphelin du hameau ».

Un bon fermier eut pitié de sa misère
Il l’emmena pour garder son troupeau
Il l’habilla, il lui servit de père,
N’oubliez pas l’orphelin du hameau.

L’enfant grandit, la France le rappelle
Donna son nom à son drapeau
A sa patrie, jura d’être fidèle,
N’oubliez pas l’orphelin du hameau.

Au premier combat, fut blessé par une balle,
Blessé, blessé, blessé mortellement,
Pauvre soldat regretté de la France,
N’oubliez pas l’orphelin du hameau.

A ses premiers parents, on a écrit une lettre
Expressément, pour demander son nom,
On l’a trouvé gravé sur une pierre,
N’oubliez pas l’orphelin du hameau.

Au bout de six mois, on a vu voler son âme
Qui droit au ciel allait se reposer,
Pauvre soldat regretté de la France
Ici finit l’orphelin du hameau.

Fermer