Lou mouli dous souvenis

Gaston Palay

Là-bas doucement s’incline
Sur la colline
Le vieux moulin tout tremblant
Poudré de blanc,
Qui donne abri sous ses ailes
Aux hirondelles sur son âne en long, en large,
Des sacs pleins de pur froment,
Puis part gaiement.

Répic :
O beroy mouli, quan bires,
Bire, bire, bires,
Au méndre bén
Coum’es contén,
Bes tù balén.

Per douan ù tros de planeho
Debat las brancos
Quan béng la noeyt, serbech de ban
Aus bielhs passans.
Qu’y racounton las histouèros,
Gauyous éncouéro,
De las frédaines doubléban,
Dou lous bingt ans.

O amic ! tu qui m’escoutes,
S’és sùs la routo,
Près de la coste en moutan
A Peyro Blanc.

N’y parlaouon pas de guerro
Ni de misèro,
Ni politico, ni romans,
…Quauquès cancans.
Mès pourtan que poudén disé
Chéns sabé légi,
Dab las éstélos, lou pout cantan,
Lou témps pér douman.

Lheù que beseras éncoèro
U mùr de peyro,
Pénseras au mouli tout blanc
De y a cént ans.

Fermer