Ma muso

Amélie Dassieu

Ma muso qu’ey partido
Un maïti de printems
Sens arré, sens adiou
Pas mémo un « aourebédé »
Qu’auré poudut aoumen
Aouan de s’en ana
Décha quaoucos couplets
Ou rimas sounant pla.
Mes nou, qu’ey pla loueng
Mes nou, qu’ey pla partido
Des aquets pays loueng
Oun hé touetem calou
Bagdag ou Saïgou
Trouba l’inspiratiou.

Ma muso qu’ey tournado
Douçamen dens la neyt
Qu’ey entenut pla léou
Bouha las suos alas
Qu’a dit tout simplomen :
« Que soy pla fatigado ».
E que s’ey adraumido.

Lou lendouma maïti
Quéro touto esmerido
E que l’ey demendat :
« Tan loueng qu’as-tu troubat ?
-Qu’ey biatjat lontems
De cap bat à cap sus
Qu’ey bist beroyos caousos
E aoutan de malhurs
Mes que soy pla urouso
De canta hort e clar :
Arré dens nousto moundo
Ne pot rivalisa
Dab la douçou de bioué
Aù pays Bigourda.

Fermer