Troubadours et baladins

Ils s'en vont de par le monde, troubadours et baladins
Et derrière eux vagabondent leurs refrains;
Aux quatre horizons du monde, troubadours et baladins,
Sèment l'espoir qui abonde dans leurs mains.

1.- Bateleurs, clowns ou tziganes, fous du roi ou bohémiens,
C'est ensemble, en caravane, qu'ils sont bien!
Du Grand Nord à la Cerdagne, du Maghreb jusqu'à Pékin
L'essentiel les accompagne en chemin.

2.- Quand leurs instruments s'élancent, une flûte, un tambourin,
Chacun invente la danse et la soutient;
Chacun découvre ses chances et pour l'autre, est un tremplin,
C'est d'une même espérance qu'ils ont faim.

3.- Dites-moi par quel miracle tout se transforme soudain
Quand commence le spectacle au matin;
Quand ils traversent l'obstacle on les admire sans fin,
Leur chanson est un oracle qu'on rejoint.

4.- Au sarcasme et à l'injure n'ont jamais montré le poing,
D'où leur vient cette idée pure des humains;
D'aventure en aventure vers plus beau et vers plus loin,
Qui leur donne cette allure de témoin.

5.- Ont connu dans les voyages d'Éthiopie aux rues d'Harlem,
Des Kmers qui ont fait naufrage, l'anathème;
La misère en plein visage du lépreux, du malandrin,
Toujours n'ont eu qu'un message de soutien.

6.- Lorsque les nuits les surprennent près du feu, chacun se tient,
Le silence les imprègne et les étreint;
Pour que ce feu ne s'éteigne, veilleront jusqu'au matin,
Je crois bien qu'il les renseigne sur demai

Fermer