Une fillette de quinze ans

Une fillette de quinze ans
Mon Dieu qu’elle est tant amoureuse
Un jour s’en va dire à sa mère
Ma mère il me faut un amant
Car si vous tardez davantage
J’en prendrai un à mon plaisir

Quand la mère entendit cela
Que sa fille est tant amoureuse
Je la mettrai religieuse
Religieuse dans un couvent
Là tu seras la bienheureuse
Et prieras Dieu à tout moment.

Quand la fille entendit cela
Que religieuse elle allait être
Monta là-haut dans sa chambrette
Elle arracha ses blonds cheveux
Et ses jolis pendants d’oreilles
En regrettant son amoureux.

Son jeune frère le cadet
Qui nuit et jour se la console
Console toi ma sœur jolie
Mon père te mariera
Et celui que ton cœur désire
Ma mère te l’accordera.

Celui que mon cœur a charmé
N’est point ici dans cette ville
Il est parti aux Amériques
J’espère un jour qu’il reviendra
Rossignolet va t’en lui dire
Je veux mourir entre ses bras. (bis)

Fermer