Bonsoir, joli clocher


Etchahoun

Insouciant de tes chaudes caresses
O Bigorre un beau jour je partis
Te laissant mes parents en détresse
Mon clocher, ma maison, mes amis


Bonsoir joli clocher, clocher de mon village
Que dès mon tout jeune âge,
Il m'a fallu quitter
Ô joyeux carillons
Comme au temps de jeunesse
Tintent avec allégresse
Egaye ma maison
J'ai souffert un martyre
Et je puis te dire
Qu'en pensant à toi
J'ai pleuré bien des fois
Bonsoir joli clocher
Clocher du moyen âge
Cher clocher du village
Que j’ai tant regretté.

J'ai connu d'admirables paysages
Et les sites les plus beaux à voir
Rien ne vaut le clocher du village
Egrenant son angélus du soir

J'ai vécu, j'ai souffert en silence
Dans l'attente du lointain retour
Malgré tout, je te gardais confiance
O clocher bien aimé de toujours

Fermer