Belle Bigorre


Jean Destieu
Quand naissent de claires journées
Dans le ciel, conque de couleur
Où se dressent nos Pyrénées
Avec leurs pics en commandeur
Vêtus de vert ou de blancheurs
Que le soleil argente et dore
Je rends grâce au créateur
Que tu es belle ma Bigorre !

Plaine de l’Adour fortunée
Collines aux fluides senteurs
Cités de grande renommée
Villages enfouis sous les fleurs
Peuples turbulents et joueurs
Malgré des airs de matamore
Hospitaliers et travailleurs
Que tu es belle ma Bigorre !

Ma trop fantasque destinée
M’ayant poussé vers les « ailleurs »
En d’incessantes randonnées
Moins riches de ris que de pleurs
Souvent dans les lointains trompeurs
Où le mirage s’évapore
J’ai soupiré avec ferveur :
Que tu es douce ma Bigorre !

Envoi :
Toi qui cherche le bonheur
Toi que l’inquiètude dévore,
Viens donc chez nous, ouvre ton cœur :
Tu aimeras notre Bigorre.

Fermer