Era serenada

C.Mandrou

Que s’en van d’u pè leujè,
Sus u air d’acordeon ;
D’Angoss aù cot de Tisné
En cantan ue canson
Qu’ei lo temps de l’amor’taus goujats de vint ans !

Répic :
O b’ei tan mervelhos u momen de bonur,
Entr’amics de tostem !
En espian eth sourelh, an meï loegn de l’azùr,
Sovenirs de joentùt tots qu’avem.

Cada un que s’apresta
A recèber los joegns ;
Batlèu sera la heste,
Per tot loc seran contents :
Danseran, canteran sonque lo machant temps.

Meï lo die s’estira,
E meï que son escahits,
Entà d’eths lou cap vira,
B’eï plasér d’estar conscrits !
Qu’esto longua la noeït après tan de camin !

Ataù qu’eï la jornade,
U cop tots ans a l’abor ;
Adiù la serenade,
Tu qui as empliat noste cô
De gaujor, d’amistat, bère flor de saunelhs !

Fermer