Tout serviteur qui sert son maître

Tout serviteur qui sert son maître
Ne fait pas l’amour quand il veut.
« Pour une fois que j’ai manqué ma douce amie,
Pourrai-je bien le réparer d’un doux baiser ?

- Oh que oui, oui, répond la belle,
Vous pourrez bien le réparer.
Vous reviendrez demain au soir quand fera nuit,
Lorsque le feu sera éteint, mon père au lit.

Vous passerez par la fenêtre,
A la main droite est mon lit.
Déchausse-toi, déshabille-toi mon doux ami
Car si mon père nous entend, morte j’en suis. »

Au bout d’une heure ou de deux heures,
L’alouette chanta le jour.
« Alouette, alouette, tu as menti,
Tu chantes la pointe du jour, il n’est que minuit. »

Au bout de cinq ou de six heures,
Le petit coq chanta le jour.
« Embrasse-moi encore une fois mon doux ami,
C’est le baiser des amoureux, avant de partir.

- Si l’amour portait des racines,
J’en planterais dans mon jardin.
J’en planterais dans mon jardin aux quatre coins,
J’en donnerais aux amoureux qui n’en ont point. »

Fermer