L'heure du rendez-vous


Du bois nous revenions par une nuit profonde
Et nous allions rêvant par le même chemin,
Nous souciant fort peu s’il existait un monde
Car nous n’étions que deux et le ciel pour témoin.

Et je disais alors, à ma belle au coeur tendre,
Demain sous les bosquets, loin des regards jaloux,
Quand sonnera minuit, seul j’irai vous attendre,
N’allez pas oublier l’heure du rendez-vous !

Le vent soufflait léger, les peupliers superbes
Balançaient dans les airs, leurs cimes reverdies
Les mains pleines de fleurs nous courions sur l’herbe,
Le serpolet rampant, nous formait un tapis.

Puis j’entendais au loin, dans la brume sonore,
Le chant des montagnards s’élever jusqu’aux cieux ;
Le merle tapageur ne sifflait pas encore,
Dans les sentiers perdus où vont les amoureux.

Et je disais alors, à ma belle au coeur tendre,
Demain sous les bosquets, loin des regards jaloux,
Quand sonnera minuit, seul j’irai vous attendre,
N’allez pas oublier l’heure du rendez-vous !
N’oubliez pas surtout l’heure du rendez-vous

Fermer