Que t'ei gòi

E.Duplan

Dans la brise du soir Yanou le pâtre chante
Près de Toy le labrit fidèle compagnon
Il est seul aux estives si loin de son amante
Avec pour seul bonheur la beauté de ces monts.

Que t'ei gòi , c’est le cri que lance un berger solitaire
Que t'ei gòi, vers sa bien aimée Landina la bergère
Et l’écho invisible complice emporte au loin ce cri vainqueur
C’est pour leur amour l’instant propice une missive de bonheur.

Que t'ei gòi, un petit agneau est né la nuit dernière
Que t'ei gòi, comme un don du ciel pour ton anniversaire
Fin septembre aux premières girolles quand les palombes passeront
Que les colchiques offriront leurs corolles bientôt nous nous retrouverons.

Que t'ei gòi, avant le retour de la transhumance
Que t'ei gòi, criait toujours Yanou le cœur plein d’espérance
Exilé dans les hauts pâturages où il gardait seul ses brebis
Avant de rentrer au village Yanou poussait toujours son cri
Que t'ei gòi, ce cri fut traduit par l’écho lui-même
Que t'ei gòi, en Bigorre veur dire tout simplement
Je t’aime.

Fermer