Une fillette de 15 ans

Une fillette à l’âge de 15 ans, qui pleurait nuit et jour
Pour avoir un amant
S’en va trouver sa mère tout auprès de son lit,
Ne sachant que faire ne pouvant dormir.

Qu’as-tu donc ma fille, pourquoi pleures-tu ?
Te faut-il le médecin ou des médicaments
Il ne me faut ni médecin, ni de médicaments
Ce qu’il me faudrait maman, ce serait un amant.

Oh tais toi donc ma fille, ne pleure pas tant,
Je m’en vais te mettre dedans un couvent,
Là tu seras religieuse le restant de tes jours,
Tu pourras dire adieu, oui à tous tes amours.

Dites-moi ma mère dedans ce couvent,
De quelle manière passe t’on le temps,
Porte-t-on de belles robes ainsi que de beaux habits,
Va-t-on à la danse ou à la comédie.

Oh non non ma fille tu te trompes bien
Tous tes habits de fille ne serviront à rien,
Une robe grise ainsi qu’un bonnet blanc
Voilà l’habit des filles qui vont au couvent.

Adieu donc papa et tous mes parents
Pour plaire à maman, je m’en vais au couvent
Je prierai Dieu pour mon père ainsi que pour mon amant
Je maudirai maman qui m’a mise au couvent.

Derrière la porte, je soupirerai
Et par la fenêtre, je regarderai
Ces maudites murailles où je suis enfermée
Qui m’empêchent de voir ce que j’ai tant aimé.

Fermer