Los Lurons en Baladins


Arrépic:
Que se’n van de per lo monde, Los Lurons en Baladins
E darrèrs eths vagabondan los refrens
Au quate orizons deu monde, Los Lurons en Baladins
Semian l’esper qui abonda dab entren.

Bateleurs, clowns ou tziganes, fous du roi ou bohémiens
C’est ensemble en caravane qu’ils sont bien
Du grand nord à la Cerdane, du Maghreb jusqu’à Pékin
L’essentiel les accompagne en chemin

Quand leurs instruments s’élancent, une flute, un tambourin
Chacun invente la danse et la soutien
Chacun découvre ses chances et pour l’autre est un tremplin
C’est d’une même espérance qu’ ils ont faim.

Dites moi par quel miracle tout se transforme soudain
Quand commence le spectacle au matin
Quand ils traversent l’obstacle on les admire sans fin
Leurs chansons est un oracle qu’on rejoint.

Lorsque les nuits les surprennent, près du feu chacun se tient
Le silence les imprègne et les étreint
Pour que ce feu ne s’éteigne, veilleront jusqu’au matin
Je crois bien qu’il les renseigne sur demain.

Ils s’en vont de par le monde, Les Lurons en Baladins
Et derrière eux vagabondent les refrains
Aux quatre horizons du monde, Les Lurons en Baladins
Sèment l’espoir qui abonde avec entrain.

Fermer